Whisper of the Heart

Whisper of the Heart ★★★★★

Il y a des spoilers dans le deuxième paragraphe.

Les premiers amours sont un concept dont je ne me lasse pas. C’est pour ça que j’ai choisi la langue française pour cette critique. Non non, je ne fais pas le cliché “holala le français est la langue d’amouuur” non. Je pense que les mots français ont un aspect unique pour parler à propos d’amour. Ayant dit cela, d’après moi, nos premières amours dessinent nos routes dans la vie d’attachement. Il y a deux écoles de pensées, un premier amour que nous essayons de retrouver encore et encore chez les personnes que nous rencontrons dans nos vies et un premier amour que nous essayons d'éviter. D’être honnête, je sais pas lequel est le meilleur mais je sais qu’ils sont très importants de l’aspect de comportement vers nos partenaires.

Revenons au film, je l’ai adoré ! Il avait toutes les vues d’une plaire, quand Shizuku a imaginé Amasaw comme un beau garçon même avant de le voir, les relations des amis de Shizuku entre eux et leurs sentiments changeants, le développement des sensations de Shizuku d’une haine joyeuse vers Amasaw a l’incapacité de vivre sans lui et surtout, la capacité de faire n’importe quoi pour notre amourette. C’est tout.